mardi 4 novembre 2014

Quand le Sony Z3 Compact régnait sur Terre!!


1 an et demi et tour de mic et de mac après, me revoilà dans le bain de la quête du téléphone portatif ultime. Le Nexus 4 confiant toujours en poche et tenant toujours la route, je me baladais paisiblement dans les limbes de la toile de l'internet, quand tout à coup une légère envie de changement me gratta la rate. Comme si les multiples annonces de Goo/pple avaient relancé mon intérêt pour la chose. Comme si le maitre du destin lui-même s'était adressé à moi, me disant : "Dudu ton phone est top, mais Dudu, il y a du nouveau mieux.". Suivent alors les visites de sites testiques de cellulaires tels LesNumeriques et cie, mon choix utopique est porté sur le petit Z3 de chez Sony. Pourquoi Sony? Parce qu'à la base j'avais des envies de photos jolies et que Sony, selon les rumeurs, est le must en terme de photos smartphononiques. Pourquoi petit? Parce que la tendance cheloue fat-phone ne me sied guère, point. Pourquoi utopique? Parce qu'à ce moment là je suis encore sous contrat de mariage 24 mois avec SFR, et que normalement quand t'es engagé avec un opérateur, ba tu vas au bout de l'engagement sinon tu raques et tu pleures.

Quand tout à coup, Maitre Chatel entra en scène. Maitre Chatel sur son arbre perché nous fit grâce le 3 janvier 2008 d'une loi autorisant le lambda à résilier avant les 24 mois (et après le 12ème) sous couvert de payer 25% des mensualités restantes à débourser. (voir )

Et maintenant le mic et le mac : soit passer de SFR à Free, abonnement 2€ avec portabilité du numéro (parce que j'ai encore 300 cartes de visites avec mon 07), puis repasser chez SFR avec portabilité toujours (le Z3c étant meilleur marché chez le rouge, avec abonnement croix croix triangle rond carré). Tout ça à faire directement online, avec toujours cette crainte magique de la foirade des services en ligne boukistanais. Foirade qui pointa le bout de sa b*te au moment de la commande du Z3c, passage de témoin entre Free et SFR. SFR qui refourgue ses vérifications de clients soupçonnés roumains à une boite roumaine que l'on appelle Certissim filiale de FIA-Net, dont le moindre chuchotement de nom sent le caca à pleine narine. Certissim et SFR qui m'annoncent qu'ils ont laissé un message sur mon répondeur fixe me disant de les rappeler au numéro qu'ils ont donné dans le message pour vérifier que je ne suis pas un pirate corsaire de l'espace. Foirade donc quand je tente de joindre téléphoniquement ces psychopathes de SFR et Certissim (qui se renvoient gentiment la balle) pour leur dire que je n'ai pas de répondeur fixe physique (numéro que je n'ai pas communiqué d'ailleurs, qu'ils sont allés chercher sur les pagesvertes apparemment) et qu'il m'est impossible d'écouter leur magique message et donc d'avoir le numéro caché qui n'existe nulle part pour les rappeler et confirmer mon existence.... (tout ça à lire d'une traite sans respirer). Et finalement je réfléchis et je sais que chez Free il y a la possibilité d'écouter en ligne les messages et là tout s'arrange miraculeusement. Un gentil monsieur qui n'est pas là pour rigoler me demande la couleur de mon slip et c'est enfin réglé. Vomi. La commande est partie, le téléphone est livré en boutique, la portabilité s'est faite sans sourciller, le tout en faisant profil bas pour ne pas porter le noeil, car une autre foirade n'est jamais loin.

Joie dans mon coeur, le tel est un petite pépite de puissance et de rapidité et de longévité et de beauté et de plein de choses que j'en suis très heureux. Le côté étanche n'enlève en rien son côté petit et fragile et glissant à tenir fermement. Reçu 1 cable magnétique mais je doute de la fiabilité du truc, mais je doute aussi du cache qu'il faut enlever à chaque fois pour recharger avec un câble usb normal, je prendrai surement un dock un de ces quatre. J'attends le bumper commandé chez les hongkongais d'ebay, livraison d'ici 1 mois ou 2 selon la météo.

Adieu iPhone. Adieu Apple. Adieu Nexus. Bonjour Sony Z3 Compact.
La suite dans un an (ou deux).
Categories:

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire